s'enregistrer Mon compte

Se déconnecter

L’Inde en noir et blanc

Tendances30/09/2016

Le nom laisse perplexe. Svärtan, en français "ténèbres", c’est le nom de la nouvelle collection Ikea en collaboration avec le designer Martin Bergström. Inspirée par l’Inde d’aujourd’hui, cette ligne est en rupture totale avec le style pop et coloré du géant suédois.

« Interpréter l’Inde contemporaine », telle était l’ambition de Martin Bergström. On est loin des couleurs et des ornements bollywoodiens. Ici, c’est une collection en noir et blanc qui nous est présentée. De la ville aux terres les plus profondes, le designer cherche à saisir l’essence de l’Inde moderne, en s’inspirant des traces du quotidien. L’atmosphère est sombre, brute et placide, on s’y laisse facilement transporter.  

Une collection organique

Svärtan est une ligne artisanale. Chaque pièce a été fabriquée en Inde par le biais de techniques traditionnelles, comme l’impression au bloc ou la fabrication du papier à la cuve. Plusieurs artisans indiens ont participé au projet. Cela donne lieu à des créations uniques allant des textiles en coton à la céramique en passant par les objets de papiers. Côté motifs, le designer a collaboré avec des étudiants de l’Institut National de Technologie de la mode de New Dehli. Ceux-ci les ont imaginé à partir d’empreintes urbaines en tout genre. Martin Bergström ne veut pas faire du beau, il veut saisir les traces du quotidien, et les reproduire sur son tissu. La plupart des formes sont faites à l’encre noire, selon une technique qui rappelle celle du tie and dye. Les jeux de clairs-obscurs sont omniprésents, toujours dans cette logique de retranscription des phénomènes physiques. On reste alors songeurs, captivés par ces formes, qui semblent tout droit sorties d’un kaléidoscope argentique.

Un design de l’expérience

On commence à le comprendre, Martin Bergström ne fait pas dans la petite déco. Il y a une véritable recherche de sens dans cette collection, qui ressemble presque à une performance expérimentale. S’il est question d’esthétisme, Bergström se concentre sur la beauté des objets les plus insolites. Une démarche baudelairienne qui le mène jusqu’au plus profond des ruelles de New Dehli, pour en étudier les câbles électriques. La nature dans son plus simple apparat est aussi sa grande muse. Que ce soit les traces des racines dans la terre ou celle de la pluie sur le sol, le designer les exploite et exprime l’Inde telle qu’il la ressent.

Au final, ce qui nous plaît avec la collection Svärtan, c’est qu’elle nous raconte une histoire, celle de l’Inde moderne selon Martin Bergström.

par Célia Houdremont

où trouver cette collection?

les autres actus

Top